top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurStoil Petrov

Escroquerie à la fausse convocation pour "pédopornographie"

23/06/2023 | Article | Cybercriminalité | Escroquerie | Fausse convocation


Par Stoil Petrov, Manager et Pauline Decottignies, Juriste chez NSP Avocats



Vous avez reçu un e-mail d´une personne prétendant appartenir à la Brigade de Protection des Mineurs ? Ce courriel indique que vous êtes accusé de pédopornographie, pédophilie, exhibitionniste, trafic sexuel et que vous êtes convoqué et l´on vous menace que sans réponse de votre part, votre dossier sera transmis aux autorités judiciaires ainsi qu´aux médias ? Que vous avez la possibilité de mettre fin à cette procédure si vous payez une amende ? Pas de panique ! Il s´agit d´une tentative d´escroquerie visant à soutirer de l´argent aux victimes en échange d´abandonner de pseudo poursuites.


C´est une escroquerie qui innonde nos boîtes mails depuis 2021 : les escros envoient ce type de courriels afin de faire peur aux victimes potentielles et de les inciter à payer une amende pour échapper aux poursuites judiciaires.


Ce vendredi 23 juin 2023, le parquet de Paris a annoncé l´interpellation de 18 personnes pour blanchiment et escroquerie en bande organisée concernant cette escroquerie à la fausse convocation.


Selon les informations transmisses par le parquet, cette escroquerie fonctionne en deux étapes :


  1. Des personnes ouvrent des comptes bancaires en France afin de recevoir les virements des victimes ;

  2. Des collecteurs prennent le contrôle de ces comptes et font transiter les fonds vers les escros.


Que faire si l´on reçoit cet e-mail ?


Premièrement, il ne faut ni y répondre ni cliquer sur le lien contenu dans l´e-mail. Il est évident que la police et la gendarmerie ne proposent pas de d´arrêter les poursuites pénales en échange du paiement d´une amende.


En aucun cas la police ou la gendarmerie envoient une convocation pour des crimes si graves par courriel.


Deuxièmement, nous vous conseillons de signaler cette escroquerie sur la plate-forme Cybermalveillance : https://www.cybermalveillance.gouv.fr/tous-nos-contenus/actualites/comment-signaler-un-mail-de-phishing.


Troisièmement, au cas où vous avez versé de l’argent, nous vous conseillons de porter plainte et de vous rapprocher de votre avocat afin d’étudier les éventuelles possibilités de dédommagement.



NSP Avocats accompagne de nombreuses victimes d´escroqueries financières, y compris dans le cadre d´une procédure extra-judiciaire ou judiciaire.


Nous sommes à votre disposition pour toute question que vous pourriez avoir par rapport à votre situation concrète. N'hésitez pas à nous contacter par email ou directement sur notre site internet.

52 vues0 commentaire

Comments


bottom of page