Rechercher
  • Stoil Petrov

Investir dans des chambres d'EHPAD : attention aux arnaques


L’Autorité des marchés financiers (AMF) invite depuis plusieurs mois les épargnants à la plus grande vigilance face à des propositions d’investissement dans des Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD).


Souvent ces propositions peuvent venir de sites internet usurpant le nom d’acteurs financiers ou de grands groupes du secteur.


Le préjudice moyen des victimes se situe entre 30 000 et 80 000 euros et les recours possibles visant la restitution des fonds peuvent s’avérer très complexes et dans certaines situations inapplicables.


La situation actuelle de pandémie mondiale de Covid-19 a eu des répercussions importantes sur notre façon de vivre - nos projets ont été reportés ou contrariés, nous avons eu des difficultés de voir nos proches, nous approuvons un sentiment général d’impuissance. Tous ces facteurs ont accentué la vulnérabilité des consommateurs. Ainsi, nous observons une progression des arnaques aux faux investissements et notamment dans les chambres d'EHPAD.


Cette crise sanitaire en corrélation avec un vieillissement accéléré de la population française et avec le développement du marché de la dépendance ont débouché à une expansion du marché des placements en EHPAD.


Par conséquent, ce n’est pas un hasard que les arnaqueurs se sont orientés vers les chambres d’EHPAD pour profiter de cette actualité et ainsi « répondre » aux inquiétudes des personnes désirant se constituer un patrimoine et préparer leur retraite afin de générer des revenus sans avoir à s’occuper de la gestion locative d’un logement.


L’investissement en EHPAD consiste à acheter une chambre au sein d'une résidence médicalisée qui accueille des personnes âgées dépendantes - EHPAD. L’investisseur loue ensuite le bien à un gestionnaire qui sera l’unique locataire de toute la résidence puisque l’investissement locatif en EHPAD relève de l’immobilier géré.


Les arnaqueurs se présentent ainsi comme des professionnels ayant une autorisation pour exploiter ce type de résidences. Ces derniers proposent une offre commerciale prétendument « urgente » et aux conditions particulièrement attractives d’achat de chambres d’EHPAD ou des maisons de retraite soi-disant situées en Espagne ou au Portugal, des pays bien connus pour attirer les retraités français.


Le mode opératoire est déjà connu – les escrocs vont usurper d’identité de sociétés de bonne réputation ou de grands opérateurs dans le domaine. Les investisseurs sont invités à signer un faux contrat de location et de procéder aux paiements suivant le plan de paiement accordé. Ces placements frauduleux sont toujours présentés comme très rentables, avec un pourcentage entre 6 et 10% par an, et sans risque.


Dans son communiqué du 7 juillet 2021, l’AMF « recommande aux investisseurs de ne pas donner suite aux sollicitations des personnes les incitant à investir dans des chambres d’Ehpad sans avoir vérifié que ces personnes disposent des garanties ou des autorisations nécessaires ».


Notre conseil : Soyez vigilants et méfiez-vous de toute proposition commerciale correspondant à la description ci-dessus. Toutefois, si vous avez donné suite à une telle offre et vous estimez être victime d’une escroquerie, n’hésitez pas à nous contacter. Le cabinet d’avocat, NSP Avocats, est spécialisé dans le domaine des arnaques aux faux investissements sur internet.

44 vues0 commentaire